9° rencontres – 16 janvier 2016

rlf renc16 jan16 flyer VERSO 120

rlf renc16 jan16 flyer RECTO 120 rlf renc16 jan16 flyer VERSO

rlf renc16 jan16 flyer RECTO

POUR LA DIGNITE

samedi 16 janvier
Voiron –  salle des fêtes

dès 15 h – Stands
Une trentaine d’associations présentent leurs actions, proposent des livres ou des documents et des objets en vente solidaire.

premier débat
Les Migrants & le mythe de l’envahissement
17 h – Nicolas BANCEL
Historien, professeur à l’université de Lausanne, co-auteur du livre « Le Grand Repli », en réaction au processus qui mène la France au bord de ‘l’abîme’, sur fond d’angoisses identitaires et de nostalgie de grandeur.
«Comment en est-on arrivé à cette fragmentation de la société, à ces tensions intercommunautaires ? Comment en est-on arrivé à une logique de repli généralisée ? Comment la France a-t-elle pu céder en quelques années à la hantise d’un ennemi intérieur et au rejet de l’immigration ?
Certes, nous ne sommes plus au ‘bon temps des colonies’, mais certains ont la nostalgie de cet ‘ordre impérial’ revendiqué comme l’idéal d’une ‘France blanche’. Et le mythe du ‘grand remplacement’ va de pair désormais avec le fantasme du ‘grand départ’ des immigrés issus des pays non européens et de leurs enfants. Nous en sommes là ! Il est grand temps de réagir.»

second débat
Les Musulmans ou assignés : témoignage et analyse d’un racisme au quotidien
20 h – Ismahane CHOUDER et Raphaël LIOGIER
Ismahane Chouder est une militante engagée contre l’islamophobie et pour les droits des femmes (Une école pour tou-te-s, Féministes pour l’égalité, Mamans toutes égales…) – Raphaël Liogier, sociologue et philosophe, est professeur à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence et dirige l’Observatoire du religieux.
Si le débat sur les musulmans et leur place dans la société française n’est pas nouveau, on sent monter un discours de haine qui n’est plus le seul fait de l’extrême droite et qui se traduit par des agressions plus nombreuses et des décisions de l’État qui favorisent, voire organisent, les discriminations.
Nous ne défendons pas les religions, pas plus l’islam que les autres. Par contre nous défendons les personnes qui sont discriminées pour le seul fait qu’elles sont musulmanes ou supposées l’être.
Ces femmes et ces hommes reçoivent sans cesse l’injonction de rester invisibles, ou de partir, et au pire sont assimilés au terrorisme. Ces injonctions sont l’expression manifeste du mythe de l’islamisation.

Les thèmes des débats, choisis avant les attentats tragiques, nous questionnent :
Face à la situation actuelle, comment les mouvements antiracistes et politiques, les associations de défense des droits humains doivent-ils s’organiser ? N’est-il pas temps de mener des luttes collectives en lien avec les premiers concernés ?
Les débats seront animés par René Monzat, journaliste.

Réseau de Lutte pour un Avenir sans Fascisme