Actu – octobre ’20

image_pdf

‘ le ‘ SÉPARATISME

La philosophie générale du plan voulu par Macron pose problème. Le choix des mots, « la » cible visée, la confusion entretenue sur la « laïcité », revenue au cœur du projet, tout est fait comme si le mal – le « séparatisme » – était inhérent à l’islam ou à ses courants salafistes. Comme si la rupture de ces jeunes gens avec notre société était la faute de l’islam et de l’influence de puissances étrangères. Les causes seraient à rechercher dans l’organisation de l’islam même, … et l’État français – laïque ! – devrait se mêler de réformer une religion.

Rien sur la disparition des services publics.

On retrouve ici l’idéologie des politiques libérales. Il faut à tout prix nier la question sociale. Henri Guillemin, historien, disait pour illustrer la stratégie des possédants contre le peuple en 1848 et 1870 : « Il vaut mieux leur faire bouffer du curé que des banquiers ». Dans ce divorce entre une jeunesse en repli et la République (Emmanuel Macron a parlé d’un « mur »), les torts ne seraient jamais partagés. Notre société et nos politiques n’y auraient aucune part. Voulant sans doute faire bonne mesure, dans son discours d’octobre, il a évoqué la ghettoïsation des quartiers…

… pour ensuite en rejeter la cause sur ses seuls habitants !

fin-article-h10

Nous nous sommes associés
à cette marche des sans-papiers
et nous les avons accompagnés dans l’étape Grenoble-Rives.
Vous pouvez encore apporter votre contribution
et suivre l’évolution de la marche sur
ce lien

 

fin-article-h10

Samedi 17 OCTOBRE 2020
à 18h00
UNE FLEUR DANS L’ISÈRE
Rassemblement à Grenoble place Edmond Arnaud (quartier Très-Cloîtres). Nous défilerons ensuite vers la passerelle St Laurent où nous jetterons une fleur dans l’Isère
à la mémoire des manifestants algériens massacrés le
17 octobre 1961 à Paris

À l’occasion du procès des identitaires qui avaient « joué aux gendarmes » à Briançon en 2018,
Manifestation le 21 octobre
à 18h contre le racisme et l’extrême droite !

Rendez-vous rue Felix Poulat à Grenoble

contre les identitiares

… de la démocratie …
Les associations sont un rouage indispensable pour l’expression démocratique. Aujourd’hui elles sont attaquées.
Trois niveaux d’entraves visent les associations :
➡️ Discréditation du travail associatif
➡️ Poursuites judiciaires pour bâillonner, étouffer, épuiser les acteurs associatifs, les médias indépendants, …
➡️ Brutalité physique sur le terrain par les forces de l’ordre, les perquisitions, les gardes à vue …

dossier sur Politis et Bastamag

Top