image_pdf

 

lien vers notre chaîne youtube
pour visionner les entretiens réalisés pour ces rencontres
et des spots présentant des luttes, des actions, …

Les 13° Rencontres départementales LUTTEs et résistance ont bien eu lieu malgré la période difficile. RLF Isère n’a pas voulu annuler cette manifestation annuelle, important moment d’échanges entres militants et collectifs en lutte. Moment de formation aussi au travers des conférences permettant d’analyser les questions d’actualité.

Alors, il a fallu innover et se mettre « au virtuel », ce qui n’est pas a priori notre tasse de thé.
Les échanges, sans les stands et le repas, n’ont pas eu la même chaleur que les années précédentes et ont concerné nettement moins de public. De plus, des problèmes techniques ont perturbé le débat sur le documentaire Carnets 88.
Par contre, les entretiens que nous avons enregistrés au préalable ont connu, déjà à ce jour, une audience plus forte qu’en salle, notamment par la possibilité de les visionner à tout moment. Ces très riches entretiens d’Éric Fassin et de Saïd Bouamama resteront d’ailleurs toujours en ligne sur notre chaîne youtube, créée pour l’occasion.

Sur cette chaîne nous avons mis aussi quelques courtes vidéos réalisées avec les moyens du bord. Elles sont censées suppléer l’absence des stands qui ont fait cruellement défaut !
Cette possibilité de présenter des luttes, des actions, des réflexions de toute nature, restera ouverte et peut-être que la permanence de l’exposition compensera.

Née en 2008 en réaction aux dérives liberticides et à la création du ministère de l’identité nationale par Sarkosy, ces Rencontres ont aussi intéressé un public hors département. Ainsi sont peut-être nées, en parallèle aux anciennes, les rencontres « nationales » LUTTEs et résistance …

Merci à ceux qui sont intervenus et bonne continuation dans les luttes !

 

Le déroulé des 13e Rencontres
 
Du 3 au 9 janvier, chacun·e peut regarder au moment qui lui convient

– « Carnets 88 » sur https://is.gd/BZgwl3
un documentaire de Sylvain Yonnet sur le parcours de néofascistes dans les années 2010-2018

et les entretiens sélectionnés :
– les Détricoteuses dans une émission qui date de 2019 mais qui est toujours d’actualité sur https://www.youtube.com/watch?v=k3KSxEUsR94 Mathilde Larrère et Laurence De Cock reçoivent Vanessa Codaccioni, maîtresse de conférences à Paris 8. Elles évoquent avec elle l’extension inquiétante des législations d’exception.

– Éric Fassin, sociologue, interviewé par RLF Isère, sur https://www.youtube.com/channel/UCF23sqGobWsXzqn10VvgcFA nous parle des rapports entre « Démocratie et République », de la mise au pas de la pensée sous couvert de « liberté d’expression », du séparatisme, de l’identité et des actes terroristes de l’extrême-droite minorés dans les médias.

– Saïd Bouamama, sociologue, également sur notre chaîne https://www.youtube.com/channel/UCF23sqGobWsXzqn10VvgcFA abordera la « Punition collective, le maccarthysme et la préparation de l’opinion aux sacrifices ». (le 6 janvier)

Vous pouvez laisser vos questions et commentaires aux adresses suivantes  rlfvoiron38@no-log.org ou 13rencontres2020@gmail.com pour alimenter la discussion

VENDREDI 8 JANVIER à 18h30 :
Débat en visio sur https://meet.jit.si/carnets88 pour échanger en direct avec Sylvain Yonnet autour de son film Carnets 88.
 
SAMEDI 9 JANVIER entre 11h et 17h : 
Connectez-vous quand vous voulez ! Posez vos questions, présentez vos luttes, donnez votre point de vue et dans la mesure du possible un débat pourra s’ouvrir entre les personnes connectées.
Dans la mesure du possible aussi, nous mettrons sur notre chaîne youtube https://is.gd/igTVsW des enregistrements ou des documents que nous aurons reçus.
 
Vers 18h nous essaierons de faire une synthèse de ces Rencontres.
 
L’entretien de Fassin sera diffusé le 9 janvier à 13h et celui de Bouamama le 16 janvier à 13 h sur radio campus 90.8 au cours de l’émission Micro ondes
 
Après ces Rencontres vous pourrez toujours revoir les entretiens et le compte-rendu sur http://rlf38.org
 
Entretemps, 
bonne continuation dans les luttes !
 
 
 

21 nov ’20  LE FIL D’ACTU

• clic/images pour poursuivre la réflexion sur internet
(un lien n’est pas forcément une adhésion ! …)
voir le MUR de twits & captures d’écran

À petits pas, par petites touches …

Dès qu’il est prononcé, le mot, utilisé à toutes les sauces, attire les sarcasmes : il est d’une autre époque, pas de chez nous.
Loin d’être une gauchiste, Françoise Giroud disait : « Ainsi commence le fascisme, il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez on dit : c’est lui ? vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on se le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser ». Avant l’heure c’est pas l’heure, après … ?

Aujourd’hui, touches après touches, lois après lois, « justifiées » par les états d’urgence, l’État policier est là, devant nous

… application même avant la promulgation de la loi !

Souriez vous êtes filmés

Puisse ce clin d’œil adoucir les « contacts » de la population avec les policiers !Pour respecter l’autorité, il faut qu’elle apparaisse légitime. C’est là que le bât blesse. Et c’est le grand défi démocratique auquel le pouvoir, sombrant chaque jour un peu plus dans l’autoritarisme, ne peut répondre.Pas d’images, pas de preuves. Pas de preuves, pas violences policières ! Circulez y a rien à voir.
• Filmer la police contrarie…, article et
• courte vidéo d’André Gunther, historien>
• Quand on n’a rien à se reprocher !

L’utilisation de l’émotion face à l’horreur

« … Combattre à mort l’instauration de la pure charia n’est pas un acte raciste (c’est) lutter contre une équivalence de « notre » Sainte Inquisition. Combattre les tueurs mais d’abord leurs maîtres, ceux qui conduisent le bal de la mort, Torquemada’s assis sous les plafonds dorés de royaumes ou de républiques. » jm b

En revanche, mettre la pression sur une partie de la population qui n’y est pour rien, est un acte répréhensible.

« … le fanatisme religieux continue de tuer atrocement et le besoin de masquer les causes réelles est encore plus prégnant pour les dominants du fait d’une crise de légitimité
qui s’est considérablement accrue depuis les drames de 2015. » sb

• par François Héran, historien au Collège de France

La démocratie un horizon à défendre

La démocratie, quand elle est à la sauce libérale, est seulement une technique politique de « fabrication du consentement des masses ».

La démocratie, celle qui émancipe, reste un horizon à construire. Espérance… au Chili.

Ici, un collectif d’acteurs de la vie publique et associative demande d’urgence l’organisation d’une Convention citoyenne sur le renouveau démocratique (avec cette fois une vraie prise en compte ?)

Les libertés académiques en péril

• Nous apportons notre total soutien à Éric Fassin, sociologue qui a participé à nos Rencontres annuelles, attaqué comme beaucoup d’autres chercheurs par le ministre de l’Éducation et menacé de mort.

• La loi sur la recherche a été votée malgré la forte opposition des universitaires et au passage la « sanctuarisation de ces lieux de savoirs », implicitement en vigueur depuis le 13° siècle !, est remise en question.