image_pdf

Communiqué de soutien

Le Réseau de Lutte contre le Fascisme Isère (RLF 38, ex Ras l’Front)  apporte tout son soutien aux organisateurs du festival

Le Mois décolonial ‌ à Grenoble en juin prochain.

Quatre organisations issues de la société civile : 
– une association étudiante défendant une parole alternative au néolibéralisme, 
– une association qui milite contre la Françafrique, 
– une association culturelle et d’éducation populaire et 
– un mouvement politique d’écologie sociale et d’éducation populaire 
se sont réunies pour organiser des temps de débats, concerts, conférences et tables rondes pendant plusieurs jours autour d’un sujet: 
Pourquoi l’héritage du passé constitue-t-il le socle de discriminations, de violences et d’un racisme, encore trop prégnants dans notre société et dans nos pratiques ? voir le programme ici

Question qui revient sans cesse dans nos engagements militants à RLF et, depuis plusieurs années, lors de nos rencontres départementales où de très nombreuses associations et organisations militantes, politiques et syndicales participent avec engouement et viennent débattre, contredire, apporter leurs éclairages… Nos luttes antifascistes, donc antiracistes, questionnent les discriminations systémiques, institutionnelles, et la pensée « décoloniale » en fait partie aux côtés des mouvements autonomes, de nombreux universitaires et de la recherche scientifique.

 

Notre soutien est d’autant plus fort 
que depuis plusieurs jours les organisateurs font face à une hallucinante offensive médiatique et politique, nationale et locale, contre ce festival à Grenoble avec des tombereaux d’injures racistes et xénophobes de l’extrême droite, de la droite et de certains politiques du PS et des demandes pressantes de censure et d’interdiction du débat. 
Ceci est révélateur de l’ambiance fascisante du moment. Rien n’est épargné, certains intervenants pressentis sont invectivés, calomniés sur les réseaux sociaux…

Face à cela nous ne devons rien lâcher et faire preuve de solidarité, de détermination. 
 
Nous sommes dans un espace public saturé par l’extrême-droite et ses idées qui font le jeu politique, où les valeurs sont inversées, où les discriminés seraient coupables de revendiquer l’égalité des droits, où les intellectuels qui réfléchissent sur ces questions seraient de dangereux ennemis de la République, où l’antiracisme c’est le racisme, … Cette rhétorique orwélienne fait perdre les repères à bon nombres de citoyens dans une société inégalitaire où les dominations libérales s’affranchissent de tout débat émancipateur.

C’est pourquoi nous saluons le courage et la détermination de ces associations qui organisent un évènement de qualité avec de nombreux intervenants du monde de la recherche, de l’éducation, de la philosophie, du spectacle vivant et d’autres domaines…

Dans cette période, il est plus que nécessaire de continuer à alimenter la réflexion face à une extrême droite dont la parole se libère de plus en plus, au point de déstabiliser le débat politique. C’est ce qu’il se passe localement concrètement dans le contexte de cet évènement. 
À l’heure où se prépare la manifestation nationale du 12 juin Pour les libertés, contre les idées d’extrême droite (idées qui se propagent jusqu’au gouvernement), nous nous devons d’apporter le soutien de toutes nos forces.

Solidarité et détermination
RLF Isère
 » De très vieilles ombres sont de retour et nous fixent sans trembler » Patrick Chamoiseau
 
 

Palestine

Soutenons le camp de la PAIX
Soyons solidaires des palestinien·e·s contre la colonisation : voir la vidéo
Lettre-infos du  14 mai 2021


——————– 21 avril 21 – 21 avril 1961  ——–

Devoir de vigilance

Notre inquiétude ne vient pas tant d’un texte qui promet de régler leur compte aux « islamo-gauchistes », et aux « hordes de banlieues », que d’un climat général qui ne rend pas absurde l’hypothèse d’un mauvais coup.
lire la suite de l’édito de Denis Sieffert dans Politis

Nostalgiques de l’OAS

La tribune des militaires a été reprise et amplifiée par Valeurs Actuelles le 21 avril. Est-ce innocemment que le journal d’extrême droite l’ait publiée le jour de l’anniversaire du putsch d’Alger en 1961 ? Ce putsch avait été mise en échec en grande partie grâce aux appelés du contigent. 
lire la suite ce jour-là

Vous voulez du « séparatisme » ?

On va vous en trouver, quand un hebdomadaire publie à grand tapage un « appel à l’insurrection ».

lire la suite du billet d’humeur de Sébastien Fontenelle dans Politis